Logement neuf : la croissance des ventes s'accélère au 2ème trimestre

14 mai 2016

Le climat favorable du 1er trimestre 2016 s’est encore affirmé au cours du 2ème trimestre pour les logements neufs. L’Observatoire de la FPI en détaille les résultats. Les ventes augmentent encore plus vite que les mises en vente, ce qui réduit la durée d’écoulement et provoque une légère tension sur les prix.

L'embellie sur tous les fronts

Après un bon 1er semestre 2016, les ventes connaissent une croissance de 22,7 % au 2ème semestre. Ce chiffre se décline positivement dans tous les segments du marché : + 22,2 % pour les ventes au détail, + 24,1 % pour les ventes en bloc, et + 30 % pour les résidences services.

Les ventes aux investisseurs progressent de 20,6 %, celles aux propriétaires accédants de 23,8 %, avec parmi ceux-ci les bénéficiaires de TVA réduite, aux ventes en hausse de 24,4%.

Au total, les ventes de logements neufs progressent, de 30 804 au 1er trimestre à 40 260 au 2ème trimestre.

Les mises en vente progressent un peu moins vite, avec + 17,3 %, ce qui conduit à une réduction de l’offre, compte tenu du succès des ventes.

Les surfaces moyennes sont en léger recul. De 28,7 m² pour un studio à 112, 5 m² pour un 5 pièces en région. Et de 30,2 m², pour un studio à 102,1 m² pour un 5 pièces en Île-de-France.

Un climat très favorable

Beaucoup d’éléments s’associent pour créer un climat particulièrement incitatif à l’achat immobilier. Les taux d’intérêt sont en baisse marquée, les choix de l’Etat (dispositif Pinel en faveur de l’investissement, PTZ élargi pour les primo accédants, TVA à taux réduit) sont en harmonie avec les attentes du public. Enfin les prix maintiennent leur modération.

Les prix moyen au m² augmentent légèrement entre le 1er et le 2ème trimestre, de 3969 € au m²  à 4013 € au m² en logement collectif.

En Région, un studio est vendu en moyenne 123 573 €, contre 122 395 € il y a un an.

Un 4 pièces est vendu 311 072 € contre 316 164 € au 1er trimestre.

En Île-de-France, le studio est commercialisé en moyenne 179 959 €, contre 165 336 € au 1er trimestre. Le 4 pièces y est vendu 393 567 € contre 388 206 € au 1er trimestre.

Une grande majorité d’agglomérations suivent une tendance haussière, comme Nantes (+ 6 %), Le Havre + 4,8 %, Lille + 3 %, Angers + 2,2 %, Caen + 1,8 %, Montpellier qui redevient positif à + 1,8 %. La plus forte baisse est celle de Rouen avec - 9,5 %.

Quelques faits marquants au 2ème trimestre

  • En Île-de-France les mises en vente sont en retrait par rapport au 1er trimestre 2016. Les six premiers mois de l’année sont stables par rapport à 2015.
  • En Aquitaine-Poitou-Charentes, les réservations sont en hausse de 22 % par rapport au 2ème trimestre 2015, les ventes à propriétaires occupants de 28 %.
  • En Bretagne, les mises en vente augmentent de 59 % par rapport au 2ème trimestre 2015.
  • En Alsace, le volume des ventes a plus que doublé par rapport au 2ème trimestre 2015.

À lire également

Thumb 10835313513 bb15140513 k

Le nouvel écoquartier qui transforme les Mureaux

30 mai 2016

Avec l’ouverture du parc Molière, la ville des Mureaux achève la première phase de la transformation d’anciens quartiers en déshérence en un écoquartier moderne et attractif. Ce PRU (projet de rénovation urbaine) est l’un des plus importants de France.

Lire la suite
Thumb fotolia 56739486 xs

Les ventes de logement neuf repartent au 1er trimestre

13 mai 2016

L’année 2015 a vu les premiers signes positifs d’augmentation des ventes de logements neufs collectifs. Les chiffres de l’Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) pour le 1er trimestre 2016 confirment ce redémarrage en ce début d’année.

Lire la suite
Thumb cadre de vie roque fraisse maison individuelle

Saint-Jean-de-Védas, un écoquartier à l'ouest de Montpellier

11 mai 2016
Vous avez un projet immobilier dans la région de Montpellier ?  A Saint-Jean-de-Védas, vous pouvez opter pour les attraits d’un éco-quartier. Lire la suite
L'actu du neuf utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info