Le PTZ en sursis ?

06 décembre 2019

Le PTZ doit-il être réservé aux zones tendues, celles où l’offre de logements est inférieure à la demande ? Oui, disait le gouvernement mais non, viennent de répondre les députés.

Le PTZ : l’Etat prête de l’argent gratuitement

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un dispositif d’aide à l’accession à la propriété pour l’achat d’une résidence principale neuve, jusqu’à 40% de son montant. 
Il est aussi disponible pour financer des travaux de réhabilitation d’un logement ancien. Comme son nom l’indique, le PTZ doit être remboursé sans devoir payer d’intérêts.

Ce prêt est accordé sous conditions de ressources, qui sont établies à partir de la localisation du bénéficiaire (il existe quatre zones en France), de la taille de sa famille, et de ses revenus.

Le PTZ, une réussite 

Ce dispositif a connu un grand succès. Plus de 120 000 PTZ ont été distribués en 2017. 87 000 seulement en 2018, l’une des raisons étant certainement les taux d’intérêt très bas pratiqués actuellement, qui enlèvent au système une part de sa séduction. Toutefois, il fait toujours partie de la panoplie des aides appréciées par les professionnels de l’immobilier.

Les députés s’opposent à la limitation du PTZ

Le gouvernement souhaitait, à partir de 2020, recentrer l’attribution du PTZ sur les zones tendues, où l’offre de logement est inférieure à la demande, et le supprimer dans les zones rurales, B2 et C. Mais l’Assemblée Nationale a voté en majorité un amendement annulant cette disposition.

Un PTZ à l’avenir pourtant mal défini

Si le PTZ va donc demeurer intact pour 2020, sa pérennité n’est pourtant pas assurée. Un rapport commandé par le gouvernement indique que, pour un coût annuel qui peut atteindre 1,3 Md €, il n’est pourtant décisif que dans 25% des cas en zone tendue, et 5% seulement en zone rurale. 

Et surtout, il soutient essentiellement la construction neuve, alors que les centres-villes ont besoin de rénovation, en particulier dans les villes du programme Action Cœur de Ville.

Il est donc probable que dès 2021, le PTZ soit réorienté, en ce qui concerne tant le type de travaux qu’il permet de financer, que les conditions de son attribution. 

À lire également

Thumb innov1

L'innovation ouvre de belles perspectives pour l'immobilier neuf

17 janvier 2020
2019 s’est achevée en fanfare pour le marché immobilier, les transactions ont dépassé le million, mais les difficultés persistent pour la construction neuve. Lire la suite
Thumb ptz

Incertitudes sur le PTZ en 2020

08 novembre 2019

Le PTZ (Prêt à taux zéro), octroyé par l’Etat, sous conditions de ressources, aux primo accédants pour l’achat d’un logement neuf est un succès. Il permet de couvrir jusqu’à 40% de l’achat d’un logement neuf, avec un décalage de remboursement, et a donc ouvert des perspectives à des ménages qui sans lui ne seraient pas en mesure d’envisager ce type d’investissement.

Son octroi a fait l’objet de modifications au fil du temps, et le projet de loi de finances pour 2020 est porteur de changements en cours d’examen à l’Assemblée Nationale.

Lire la suite
Thumb shutterstock 154908986  1

Le logement neuf : toujours des difficultés, mais…

23 octobre 2019
1 million de transactions immobilières en 2019, mais le "neuf" est à la peine… Lire la suite
L'actu du neuf utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info